wec1712_concordet_confort_moderne_2523_LDD wec1712_concordet_confort_moderne_3077 wec1712_concordet_confort_moderne_3171 wec1712_concordet_confort_moderne_3013_LDD wec1712_concordet_confort_moderne_2561 wec1712_concordet_confort_moderne_2942_LDD wec1712_concordet_confort_moderne_3251_LDD wec1712_concordet_confort_moderne_2736 wec1712_concordet_confort_moderne_0138 wec1712_concordet_confort_moderne_2745 wec1712_concordet_confort_moderne_2978 wec1712_concordet_confort_moderne_2218 wec1712_concordet_confort_moderne_1827 wec1712_concordet_confort_moderne_2342 wec1712_concordet_confort_moderne_2389_LDD wec1712_concordet_confort_moderne_2583 wec1712_concordet_confort_moderne_2785 le_confort_moderne_12 le_confort_moderne_maquette
<
>

Réhabilitation du Confort Moderne
Rénovation d’une friche culturelle
Poitiers / 2014-2017

Nous avons répondu dans le cadre d’un dialogue compétitif qui a duré plus de 9 mois. Cette période nous a permis de valider nos hypothèses de travail avec les équipes du Confort Moderne et la maîtrise d’ouvrage en trois étapes. Le projet a été conçu en tricotant avec le déjà-là, la salle de concert l’entrepôt-galerie et les installations artistiques pérennisées sur le site. Nous pouvons bien évidement évoquer le projet architectural, le toit qui embrasse, tous les espaces du Confort Moderne, faits d’entre deux et d’interstices, la confusion volontaire créée entre intérieur et extérieur, le non-fini, les structures neuves et existantes tricotées ensemble, l’esthétique, autant de facteurs qui, nous l’espérons, contribueront au succès renouvelé du lieu. Mais ce n’est pas tant le résultat que le chemin emprunté qui compte pour nous.Pour le Confort Moderne, la question posée était assez simple : comment transformer le Confort Moderne tout en conservant les qualités de ses espaces emblématiques, la salle de concert et l’entrepôt-galerie, créer de la fluidité pour profiter au mieux de la générosité du site étendu avec l’acquisition de nouvelles parcelles.
Pour y répondre, il fallait écouter et prendre appui sur l’expérience de ceux qui ont vécu au Confort Moderne pour trouver les solutions qui, une fois validées par eux, j’en étais certaine, étaient les bonnes, et ainsi créer la base d’une confiance mutuelle. Nous avons raconté maintes fois le projet en cour de route, nous avons fait des repas de chantiers, des fêtes, produit un fanzine… organisé des visites pour les voisins, des lycéens, des collégiens, des artistes, nous avons accompagné des projets d’étudiants, etc. Nous avons habité sur place avec eux. Le passage du projet « papier » à la réalisation s’est fait par appropriations successives. La maquette 1/50 autour de laquelle se faisaient les réunions de chantier s’est construite et transformée peu à peu à l’échelle 1 tout autour de nous et des « habitants » du Confort Moderne, restés surplace pendant le chantier.
Cette appropriation n’est pas terminée, les potentialités du lieu ne sont pas encore toutes explorées. Il peut encore surprendre. Nous comptons sur l’imagination des habitants du Confort Moderne pour poursuivre ce mouvement.

 

localisation : Poitiers
programme : réhabilitation et extension de l’ensemble des structures hébergées : salle de concert de 800 places, bar-brasserie, salles d’exposition, fanzinothèque, atelier de sérigraphie. Création de studios de logements pour les artistes en résidence. Requalification des espaces extérieurs.
maître d’ouvrage : Ville de Poitiers / pour l’association l’Oreille est Hardie
maîtrise d’oeuvre : Nicole Concordet
artiste associé : GUSTO graphistes
étude : 2014 / chantier : 2016-2017
surface : 4 000 m² / coût : 5 100 000 € HT
photos © Cyrille Weiner / © Daniel Baumann / © Nicole Concordet